preloader-negri-nicolas

La biorésonance et maladie de Lyme

La maladie de Lyme figure parmi les affections les plus difficiles à diagnostiquer et à traiter avec la médecine traditionnelle. Le nombre de cas décelés est de plus en plus élevé en Europe et en France (67 000 nouveaux cas en 2018).

Découverte au début des années 1970 dans la ville de Lyme dans le Connecticut, elle est causée par la bactérie Borrelia Burgdorferi qui se transmet à travers les piqûres de tiques, mais il existe également d’autres causes comme la présence de métaux lourds dans le corps. La biorésonance est une technique naturelle et indolore qui permet de mieux traiter la maladie de Lyme.

I) Comment se manifeste la maladie de Lyme ?

maladie-de-lyme-image-tique

Lorsque vous êtes infecté après une piqûre de tique, la maladie de Lyme se caractérise par trois phases principales espacées par des périodes asymptomatiques pendant lesquels vous vous sentirez bien.

1- Phase primaire : apparition d’un érythème chronique

3 à 30 jours après la piqûre de tique, vous verrez un érythème chronique migrant apparaitre sur votre peau. II s’agit d’une lésion cutanée ovale et rouge qui se développe autour du point de piqûre. En général, vous ne ressentez aucune démangeaison et la lésion peut mesurer jusqu’à 50 cm.

L’érythème chronique migrant s’accompagne de maux de tête, de douleurs articulaires, de sensation de fatigue et d’une légère hausse de la température corporelle. Si aucun traitement n’est appliqué, la lésion cutanée se développe pendant quelques semaines avant de disparaitre sans laisser de trace.

2- Phase secondaire : des symptômes plus accentués

Plusieurs semaines ou plusieurs mois après la disparition des lésions de la phase primaire, de nouvelles manifestations cutanées peuvent être observées sur votre peau. Vous ressentirez des douleurs articulaires. Parfois, vous pouvez avoir une inflammation articulaire au niveau du genou (arthrites).

Des problèmes cardiaques peuvent également survenir : perte de connaissance, palpitations et douleurs à la poitrine. Des problèmes de conduction auriculo-ventriculaire (interruption sporadique du courant électrique qui anime les oreillettes et les ventricules du cœur) peuvent survenir et entrainer de graves affections cardiaques. En général, ces manifestations cardiaques s’arrêtent sans laisser de séquelles. Des problèmes neurologiques peuvent également apparaitre (douleurs au niveau du nerf facial ou méningite).

3- Phase tertiaire : des manifestations plus graves

La phase tertiaire de la maladie de Lyme survient plusieurs mois ou plusieurs années après la piqûre de tique qui vous a contaminé. Après la phase secondaire et une période asymptomatique, la phase tertiaire se manifeste par de la fièvre, une grande fatigue et des frissons. Des inflammations cutanées se développent et évoluent en atrophie de la peau (maladie de Pick Herxheimer). Des nodules violacés apparaissent sur le front et le lobe de l’oreille et disparaissent au bout de quelques mois. Les problèmes articulaires de la phase secondaire reviennent et au niveau neurologique, l’affection touche le cerveau ou la moelle épinière avec des manifestations neuropsychiatriques.

II) Quels sont les traitements disponibles ?

Lorsque les soins sont dispensés aux premiers stades de la maladie, les antibiotiques comme la doxycycline ou l’amoxicilline permettent de traiter cette affection. En général, il est rare que la maladie de Lyme évolue jusqu’à la phase tertiaire, cependant, il faut effectuer un traitement efficace.

La biorésonance est une méthode qui permet d’établir des bilans précis en utilisant des fréquences électromagnétiques ultra-faibles pour déterminer les bactéries ou les parasites qui infectent l’organisme. Les traitements préconisés contre la maladie de Lyme sont efficaces et aident les patients à mieux se sentir rapidement.

La biorésonance est une thérapie basée sur les principes de la physique quantique et de la sagesse séculaire. Ces techniques orientales éprouvées au fil des siècles permettent de rétablir l’équilibre de l’énergie vitale et de détoxiquer l’organisme. Elle aide à booster l’énergie, elle soulage les allergies, elle permet de soigner d’une manière totalement naturelle et elle n’occasionne pas d’effet secondaire grave.

III) La biorésonance pour soigner la maladie de Lyme

Cette pathologie qui compte encore parmi les plus méconnues et les plus spéciales fait souffrir de nombreuses personnes. En effet, les chiffres officiels communiqués sur le nombre de malades découlent des statistiques communiquées par les hôpitaux. Ainsi, les malades qui ne se rendent pas dans les centres médicaux ne sont pas comptabilisés.

Après plusieurs années de pratique de la Biorésonance, Nicolas Négri a découvert que la maladie de Lyme peut toucher des patients qui n’ont pas été piqués par des tiques. En effet, la plupart des personnes qui souffrent de cette pathologie ont des métaux lourds dans leurs corps : du cuivre et du mercure dans 90 % des cas.

Nicolas Négri a amélioré les principes de la Biorésonance pour traiter efficacement la maladie de Lyme, peu importe le stade de l’infection. Il faut noter que chaque patient est différent. Si certains vont mieux se sentir dès la première séance, d’autres auront besoin d’investigation plus profonde.

Alors, si vous souffrez d’un mal qui demeure méconnu, si vous avez consulté plusieurs médecins en vain, il est temps d’essayer la Biorésonance. Cette méthode permet de réaliser des bilans très précis. Les ondes électromagnétiques ultra-faibles diffusées permettent de déterminer le type de bactéries, de parasites ou encore de substances à l’origine de vos problèmes de santé. Il devient alors plus facile de proposer des traitements adaptés. Ces traitements peuvent être combinés à d’autres remèdes comme la phytothérapie, l’aromathérapie, la thérapie par l’ozone et les traitements médicaux.

N’hésitez pas à consulter Nicolas Négri si vous voulez profiter de son expérience pour guérir plus rapidement de la maladie de Lyme.

X